Ovalie 2016: nos 10 ans!

Bonjour lectrice et lecteur!

Notre secrétaire ayant des douleurs capillaires (je démens cette information! Ceci est un message du secrétaire), il m’a chargé de faire le résumé sportif de ce week-end ovalien.

5Vendredi en début de soirée, nous avons accueilli nos invités à l’espace des Diversités. Après un petit discours du président et la distribution des welcome-packs, nous avons attaqué les libations. Et sur le coup de 22h00, nous avons basculé au Wild Rose, histoire de se motiver pour le lendemain.

Samedi. Après le petit-déjeuner et le tirage au sort des matchs, notre équipe attaque la journée par le gros morceau de la journée, Los Valents de Montpellier.

Contrairement à nos habitudes, nous nous sommes mis de suite dans le match. Malheureusement, nous prenons un essai casquette de 50 mètres sur une interception d’une passe sautée. Nous devons courir après le score et nous parvenons à marquer par une action qui commence sur le côté droit avec Lionel qui conserve son ballon face à trois adversaires. Ensuite, par un déblayage efficace et un ballon qui sort rapidement vers l’intérieur du terrain, elle se finit d’une percée de Nicolas ou de Jérémy qui va aplatir. C’est un bel essai très bien construit.

Le jeu se relance et suite à un dégagement au pied d’un toulousain,38 l’arrière montpelliérain perce une défense qui n’est pas montée en ligne. Après un ou deux plaquages ratés de notre part, il va aplatir ce deuxième essai des Valents. Du coup, il faut de nouveau courir après le score mais aussi contre le chrono. Nous pilonnons la défense adverse mais elle ne cédera pas. Le score final sera de 2-1 pour Montpellier. C’est dur à avaler car toute l’équipe pense qu’ils étaient à notre portée.

Sur le chemin vers notre second match, nous croisons les Coqs Festifs qui viennent de battre Los Titanes sur le terrain synthétique par un score de 8 à 0. Nos amis espagnols étant en sous-effectif, nous leur avons prêté Maxou et Anto «Charlie Wells» pour renforcer leur équipe. Ils reprennent leurs places chez nous et ils sont remplacés par Habib et moi-même. Après un débriefing en anglais pour Habib et en espagnol pour moi, nous regardons nos amis espagnols commencer le match et se faire largement dominer par la ligne arrière des Tou’Win. L’entrée des renforts français n’a malheureusement pas eu un grand effet (j’ai juste réussi à faire peur à Atchoum) et les essais pleuvent (9 au total). Il faut signaler que sur ce match Vincent, notre trésorier, marque son premier essai! Je me dois de signaler qu’il n’a même pas payé son pichet de bière ! (une autre source me dit le contraire, je pense que le soleil a dû lui faire croire à ce mirage… N’empêche, il pourra toujours se rattraper un de ces soirs lol). Pendant ce temps là, les Rebelyons entament leur tournoi par une victoire sur les Coqs Festifs 1-0.

En attentant la pause repas, nous assistons au dernier match de la matinée, entre les Rebelyons et Los Valents. Montpellier domine le match mais ne parvient pas à marquer. Quelle défense Lyon! Ils ont passé pratiquement tous le match dans leur 22. Le score final sera de 0-0. Les Rebelyons nous envoient un message : «Attention ! il faudra compter sur nous pour la victoire finale!» (je pense en particulier à leur n°8 qui a été monstrueux sur ce match).

190Après la pause sandwich, le concours de pénalité et une sieste réparatrice, les opérations reprennent. Pendant que les Coqs et les Valents se rencontrent sur le terrain synthétique (4-0 pour Montpellier), nous jouons contre les Rebelyons. Sur ce match, le capitaine nous fait deux énormes percussions. Il sonne la charge et la cavalerie prend de vitesse nos amis Rebelyons qui n’ont pas repris le rythme après les 2 heures de pause. Les Tou’Win gagnent 4-1.

Je fais une légère disgression. Quand Sangoku doit combattre Végéta, les deux guerriers passent en mode super Sayan. Chez nous, c’est quand Étienne se retrouve face à Jérémy. Les deux cousins passent en mode «extrême patator». Et ce coup-ci c’est Jérémy qui a gagné. C’est sur ce match que nous perdons Étienne… Il était venu en renfort auprès des Rebelyons. C’est pourquoi il a croisé la route de son cousin. À priori, il s’en sort avec une entorse du genou.

Nous arrivons à notre dernier match. Nous jouons contre les Coqs Festifs. Ici, c’est le physique leur joueur polynésien fait mal à l’impact. Antho «Charles Wells» s’est fait éteindre sur un plaquage. Je n’ai pu suivre le reste du match car j’étais avec lui à la recherche d’un coin d’ombre pour qu’il se remette de ses émotions (verdict : fracture du plancher orbital. Une petite remise en beauté en chirurgie et ça ne sera qu’un vilain souvenir…). Après coup, j’ai appris que nous avions gagné 1-0.

Dernier match du tournoi : les Rebelyons vs Los Titanes. Ces deux équipes ayant des problèmes d’effectifs, se sont Los Valents, les Coqs Festifs et les Tou’Win qui envoient des renforts. Le reste des joueurs rejoignent le public qui se désaltèrent à grand coup de pichet de bière fraîche (à consommer avec modération) sur le bord du terrain. De mon côté, et au vu de la chaleur qu’il faisait, je suis resté tranquillement au bord du terrain. Le score final sera de 5-0 pour les lyonnais.

398

Après l’effort, le réconfort : la douche! Une mise en beauté rapide pour tout le monde et le temps d’aller chercher quelques boissons, notre président Cyril et M. Hajije, maire de quartier, ont remis nos trophées maison, confectionnés par quelques uns de nos joueurs. La remise des prix fut folklorique! Les différents capitaines se sont soumis à quelques gages bien gaulois!

Pour le classement de ce tournoi de nos 10 ans: Los Valents prennent la première place, et garde donc le titre déjà acquis l’an dernier. Nous terminons second, les Rebelyons/Mêlée Alpine troisième, les Coqs Festifs/Gaillards quatrième et nos camarades espagnols Los Titanes de Madrid repartent avec la cuillère de bois.

Un peu de repos et nous partons en direction du Vauquelin, le restaurant qui accueille la troisième mi-temps et le repas. La soirée fut bonne et agréable, fraternelle et dansante. Elle fut animée, entre autre par Lady Mazoute, qui nous a gratifiés de sa bonne humeur et de sa patience… Nous avions quelques Tou’Win bien déchaînés! Vers 03h00 du mat’, les plus courageux sont allés se finir au centre ville… L’histoire ne dit pas comment cela s’est terminé…

Dimanche. Nous avions rendez-vous à l’Oncle Pom pour le brunch du départ. Après un solide repas pour se remettre de la soirée de la veille, nous nous sommes quittés. Certains ont pris la route, d’autres sont allés passer quelques heures dans les vapeurs du KS, d’autres encore sont allés se promener en ville. Quelques Tou’Win et quelques Coqs se sont retrouvés pour regarder le match du Stade Toulousain contre Grenoble au Wild Rose. La soirée a fini tard. Et elle a clos ce week-end rugbystique.450

Nous tenons encore à remercier les différentes équipes qui se sont déplacées, malgré les grèves et les intempéries : les Coqs Festifs, les Gaillards, Los Titanes, Los Valents, la Mêle Alpine et les Rébélyons. Nous remercions aussi chaleureusement tous nos sponsors et nos partenaires qui nous ont permis de faire de notre tournoi d’Ovalie une réussite : Actu Gay, l’Agence Régionale de la Santé, Altem France, la banque CIC, Contact Midi-Pyrénées, l’Espace des Diversités, Eurosciage, le KS sauna, Lady Mazoute, la Mairie de Toulouse, Martin le Dj, Romain Mr Bear 2015, l’Oncle Pom, SoToulouse, Sonopourtous, le TAC rugby, Tisséo, le Vauquelin, Vision+, Webulle et le Wild Rose! Merci, merci et merci! Merci aussi à Moustache pour le visuel de l’événement: affiches et flyers sont de sa main! Merci encore!

Merci à Manu pour ce résumé. Merci à Julien, qui nous entraîne depuis quelques années maintenant. Merci au staff qui a préparé ce tournoi, je ne les nomme pas mais ils se reconnaîtrons. Je nomme tout de même Cyril, notre président! ¡Que viva el señor Presidente!

Un grand merci aussi aux bénévoles de la buvette : Margaux, Sophie, Pierre et Gims! À ce dernier: un très grand merci d’être venu malgré ta blessure non rétablie et sans doute la frustration de ne pas être sur le terrain. Merci Gims!

387

Merci au Tou’Win. Je pense que l’équipe a pris un virage. J’ai vibré ce week-end! Elle montre aussi le vivre ensemble: c’est avec nos différences que nous sommes soudés.

Bon rétablissement à Anto «Charlie Wells», Étienne et à Nono (qui a laissé aussi un genou). Revenez nous vite!

Merci à nos paparazzi d’avoir couvert Ovalie: Alexis, Arnaud, Chloé et Margaux

Et bien sûr, un très grand MERCI à toutes nos supportrices et tous nos supporters qui se sont déplacés en nombre. J’espère que vous avez aimé le jeu.

J’espère ne pas avoir oublié personne dans mes remerciements.

Je vous dis à l’an prochain, pour l’Edition 2017!

403

« 1 de 16 »

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial